Qu’est ce qu’une machine à sous ?

La machine à sous est un appareil électronique qui peut être classée dans la catégorie des jeux d’argent. Très connue en grande Bretagne, elle fonctionnait de la manière suivante : on y laisser tomber une ou plusieurs pièces et on tirait sur la poignée tout en appuyant sur un bouton afin que les bobines soient activées. Si vous ne connaissez pas tellement ce jeu, découvrez l’essentiel à son propos dans cet article.

Histoire des machine à sous

A l’origine, le terme machine à sous était utilisé afin de désigner les distributeurs automatiques. Toutefois, au XXe siècle, cette appellation a été orientée vers les appareils de jeu. C’est ainsi que les premiers dispositifs de jeu prépaiement aux Etats-Unis apparaissent vers les années 1880. Ces appareils attiraient les nombreux amateurs qui n’hésitaient pas à se lancer des paris.

Toutefois, dans la plupart des cas, le propriétaire de l’établissement de jeu récompensait les gagnants avec des cigares, des boissons ou encore des chiques qui se présentaient sous la forme de jetons en métal frappé. Les gagnants pouvaient ainsi les échanger contre des rafraichissements.

En 1888, on assiste déjà à l’existence de machines payantes en pièce. Au niveau des premiers modèles, il fallait insérer des pièces qui atterrissaient sur une balance interne qui pouvait être basculée.

Les derniers modèles quant à eux, se présentaient avec un écran circulaire ainsi qu’un indicateur rotatif qui servait à renseigner sur une couleur, un nombre ou une image.

Composition d’une machine à sous

La machine à sous comprend de nombreux éléments qui permettent son fonctionnement.

  • Il y a d’abord l’entrée d’argent où l’on insère les pièces et qui est également appelée accepteur de billet ou entrée de pièce. Elle peut aussi porter le nom de lecteur de carte magnétique. Ensuite il y a la sortie d’argent qu’on appelle bac à pièces.
  • On note également la présence d’un système d’affichage des jeux (rouleaux, écrans) ainsi qu’un moteur aléatoire de jeu.
  • Le joueur insère de l’argent au niveau de l’entrée afin de lancer la partie. Il faut noter que les parties de machines à sous sont très faciles à comprendre et à réaliser. Le résultat est aléatoire et également facile à comprendre, c’est soit le joueur gagne, soit il perd.

A propos des gains

De nos jours, la plupart des machines à sous donnent l’impression d’être des dispositifs mécaniques. Toutefois, il est important de savoir qu’elles sont gérées par un ordinateur. Celui-ci se sert de moteurs afin de faire tourner les rouleaux puis les arrêter à un point spécifique.

Le générateur de nombres aléatoires s’assure qu’il y ait la même probabilité de gains à chaque tirage.

Par ailleurs, les systèmes qui sont contrôlés par ordinateur ont largement facilité l’usage des machines à sous. Ainsi, les joueurs ont la possibilité de faire usage de l’argent qu’ils détiennent sur leurs comptes au lieu de faire tomber des pièces à chaque gain. De même, ils peuvent suivre plus facilement leurs pertes ainsi que leurs gains.

Les trois lumières de couleur au-dessus de la machine

La machine à sous compte en général trois lumières de couleurs. Il y a la lumière jaune que le joueur peut actionner et qui permet de faire appel à un assistant de casino. Il y a ensuite la lumière rouge qui signale que la machine ne fonctionne pas (en panne). Enfin, on distingue la lumière verte qui notifie le joueur que l’utilisation de la machine requiert un paiement manuel.

Vérification des machines à sous

Ce sont les compteurs qui sont chargés de comptabiliser les entrées, les recettes, les sorties, les paiements, le taux de redistribution, le nombre de coups, etc. Après comptage, les données sont collectées de manière régulière par l’établissement.