Histoire des machines à sous en ligne

Les machines à sous en ligne sont de plus en plus plébiscitées par les amateurs de jeu. Proposées par les casinos en ligne, celles-ci ont fortement évolué à travers le temps. En effet, de nombreuses versions ont existé avant l’avènement de l’internet. Voici tout ce qu’il faut savoir sur l’histoire des machines à sous en ligne.

La Liberty Bell avec Charles August Fey

La toute première machine à sous a été inventée par un allemand du nom de Charles August Fey.

L’appareil se présentait sous la forme d’une machine à trois roues et fût baptisée la Liberty Bell.

Charles était un originaire de Bavière qui était très passionné par le domaine de la mécanique. Il s’est installé aux Etats-Unis puis a décidé de lancer sa propre affaire en 1890. Il disposait d’une entreprise spécialisée dans la conception de pièces détachées et très connue. En 1894, il prît la décision de se tourner vers la fabrication de machines à sous à rouleaux.

C’est là qu’il a mis au point une machine à sous dotée d’un cadran coaxial qui affichait des symboles colorés (sigles du poker, fer à chevaux, cloche de la liberté…). Baptisée Liberty Bell, l’appareil était marqué par une dizaine d’arrêts et pouvait offrir plus de 1000 combinaisons différentes.

Ce modèle a connu un énorme succès pendant une soixantaine d’années et a attiré de nombreux joueurs. A cette époque, de nombreux bars, pubs et épiceries souhaitaient en disposer pour attirer la clientèle

Avec ce fort succès, la Liberty Bell ouvrera la voie à d’autres modèles de machines à sous. Toutefois, tout cet engouement sera freiné par l’interdiction des jeux.

L’interdiction des machines à sous

Bien qu’il y ait d’innombrables modèles qui sont apparus après le sucés de la Liberty Bell, les machines à sous avaient une mauvaise réputation dans la société américaine du 20e siècle. De ce fait, elles étaient la cible des législateurs qui souhaitaient l’éliminer définitivement de la société.

C’est grâce au modèle Mills que les machines à sous ont pu survivre jusque-là. En effet, les appareils furent convertis en distributeurs de confiserie et furent enfin acceptés par tous. D’ailleurs, les nouveaux symboles lancés tels que la fraise, la prune, la cerise et le citron ont séduit plus d’un. A partir de 1970, on assiste au début de l’exportation des machines à sous en Europe.

Les machines à sous en France

C’est en 1986 que les machines à sous furent acceptées sur le territoire français. Toutefois, celles-ci ne connaissent un réel succès qu’à partir de 1992. Progressivement, elles furent adoptées par les casinos et des législations voient le jour. D’ailleurs, les machines à sous constituent plus de 80% des gains des casinos.

Du point de vue législation, les autorités ont exigé que 85/100 pièces soient redistribuées aux joueurs. Ce qui équivaut à un retour sur investissement de 85% pour ces machines.

Le tournant aux années 60

Les années 1960 marquent l’avènement des nouvelles technologies qui ont entrainé de profonds changements dans l’univers des machines à sous. On assiste à l’ajout de nouvelles fonctionnalités permettant d’optimiser l’expérience de jeu. Il s’agit des animations sonores et des options de paiement automatique des gains.

Au fil des années, plus d’améliorations ont été constatées, notamment avec l’apparition des casinos terrestres et l’avènement des smartphones. La révolution a donné naissance à une nouvelle façon de jouer avec la mise en place de machines à sous en ligne.

Les joueurs peuvent désormais accéder à ces dernières n’importe où et n’importe quand sans avoir besoin de se déplacer. Il leur suffit tout simplement de se rendre sur un site ou une application de jeu à partir de leurs smartphones ou leurs tablettes.

Enfin, de nombreuses variantes de machines à sous en ligne ont vu le jour pour le plus grand bonheur des amateurs.